De CASUS BELLI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

De CASUS BELLI

Message  Casus Belli le Sam 29 Mar - 18:47

Contre la poubelle télévisuelle :
la téloche, c'est comme une mangeoire où les porcs-téléspectateurs s'abreuvent jusqu'à l'indigestion. un p'tit coup d'arrosage à l'Acide Sulfurique, ça fait pas d'mal :
au sein de cette immonde déchetterie, tous les porcs y trouvent leur bonheur avilissant : les ados paumés en quête d'identité avalent des séries à foison. faute de se trouver, ils calquent des modèles marketings tout faits véhiculés par une image trompeuse de la personne. non contents d'avoir les défauts du goinfre, ces jeunes porcs s'accommodent de l'instinct grégaire du mouton : les malheureux sont mal partis pour résoudre leur crise identitaire.
le plus crasse de la plèbe se masse à la sortie du vide-ordures : la Télé-Réalité. en veux-tu, en voilà : des stars de la chanson ratées et heureusement éphémères, des émissions voyeuristes croustillantes répondant au besoin fécal de chier des commérages inutiles pour Mesdames, des jeux physiques débilitants pour ces Messieurs en manque de guerre et d'héroïsme.
Entre deux plats indigestes, les porcs-téléspectateurs peuvent diluer leur vinasse avec un peu d'eau : ce sont les jeux à questions "de culture très générale" (lol), qui gratte le peu de connaissances que les porcs ont emmagasinés étant donné leur ouverture d'esprit sans commune mesure.
pour les plus téméraires, il y a le foot : véritable exutoire de la guerre que ces porcs désapprouvent dans l'Histoire mais supportent leur équipe comme autrefois ils supportaient leurs soldats.
pour les plus fines bouches, il y a les débats politiques : personne ne s'entend, chacun repart sans avoir rien appris, mais plus rassuré dans ses convictions. plus grognon.
..mais bientôt résonne le Gong. il est 20 heures. chaque porc sort le groin de son fumier suintant à l'appel du rituel : le journal de 20 heures. orienté à des fins politiques, les porcs boivent néanmoins pour pisser au plus vite et se protéger des éclaboussures de la misère du monde. plus la misère est loin, mieux il se porte, le porc, et plus il est prêt à donner.
Le tout marine dans une sauce publicitaire bien grasse et même le plus boulimique des porcs-téléspectateurs se plaint d'avoir les dents du fond qui baignent.


* * *

j'ai écris ce pamphlet lorsque j'étais jeune.
aujourd'hui, la télé et moi, c'est une histoire d'indifférence : on se regarde sans s'aimer..
avatar
Casus Belli
Admin

Messages : 96
Date d'inscription : 08/03/2012
Age : 34

Voir le profil de l'utilisateur http://arts-narratifs.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum